by

Nicaragua

J.332 à J.359

Alors que dire du Nicaragua ? Car c’est là que je suis en ce moment, après un très rapide passage au Panama.
Le Nicaragua est encore un pays que je n’aurais jamais su situer sur une carte si je n’y étais pas venu !
Faut dire que l’on ne connais pas grand chose de ce pays.
Non mais c’est vrai, que connaissez vous du Nicaragua ?
Que dalle ! C’est bien simple !

Connaissez vous la Capitale du Nicaragua ?
Allons allons un p’tit effort.
C’est Managua voyons ! C’est pourtant simple.
Managua, une grande ville de 1.800.000 habitants (le pays en compte 5.800.000).

La ville a malheureusement subit de gros tremblement de terre en 1931 et 1972.
Elle fut détruite en grande partie et il ne reste pas grand chose des monuments d’époque. Si ce n’est cette église, devenu dangereuse, car elle ne fut pas rénové et elle est donc désormais inaccessible:

Managua est un peu spéciale, car il n’y a pas de centre ville. Tout est étendu, avec des centres commerciaux modernes à plusieurs endroits et ailleurs des marchés plutôt pauvre.

Mais ya pas la place de la Mairie quoi !
Bref… Une ville pas specialement intéressante, où l’on ne s’attarde généralement pas.
J’ai quand même eu l’occasion d’y voir un défilé des écoles.

Il y a ensuite Masaya à 45 minutes de Managua. Une ville bien tranquille où je passe quasiment tout mon séjour.
C’est un endroit pas cher et pas loin des points touristiques.

Pas loin du Volcan Masaya par exemple.
Encore en activité, la dernière éruption date de février.
Petite éruption, mais dangereuse tout de même, et depuis le port du casque est obligatoire !

Pas loin également de la très belle ville de Granada, une ville trés colorée dont la plupart des bâtiments coloniaux sont parfaitement conservés.

J’ai tout de même du quitter un peu Masaya pour me rendre plus au Sud, à San Juan Del Sur, petite station balnéaire.
Au bord de l’océan Pacifique, ce lieux se développe depuis quelques année pour accueillir les amateurs de surf.

En plus d’observer les surfeurs et de magnifiques couchés de soleil chaque soirs, j’ai pu pour le 15 septembre, jour de la fete Nationale du Nicaragua, assister au défilé des écoles.

Plus au nord il y a la ville de Léon. Autre ville à l’architecture colonial, qui fut un temps la capitale du pays.
Une ville oú la caserne des pompiers est sponsorisé par un operateur telephonique !

Mais le Nicaragua c’est aussi la pays des bus scolaire venus des Etats Unis. Après avoir passer une première partie de leur vie à transporter les écoliers d’Amerique du nord, ces bus continuent leurs travails ici.

Pareil pour les camions de Pompiers. Une deuxieme vie les attend ici:

Le sport National du Nicaragua est le Baseball. J’ai vu quelques stade de foot, mais des stades de Baseball il y en a dans chaque ville:

C’est également le pays des volcans avec plus 25 recensés dont certains sont encore en activités.

C’est aussi un pays où les cordonniers ont encore beaucoup de travail. Comme dans la plupart des pays pauvres que j’ai pu traverser d’ailleurs. Les cordonniers sont souvent installés dans la rue avec leurs grosses machines à coudres, que si vous voulez en voire des comme ça chez nous, il faut aller au musée ! Et ils réparent des chaussures que si vous voulez en voire des comme ça chez nous, il faut aller à la déchetterie !
Mais ici contrairement à chez nous, on ne jète pas, on répare…

Qui dit pays pauvre, dit bien souvent pays où les enfants travaillent.
Comme ici à Leon, ce jeune vendeur de tomates.

A l’occasion le Nicaragua, qui est situé sur une plaque tectonique active, devient aussi un pays oú la terre tremble. Pas toujours comme en 1972, lorsque Managua fut detruite, mais comme le 5 septembre dernier, alors que j’attendais le bus, j’ai d’abord cru que je me sentais mal. Ca m’a fait bizarre. J’me suis dit merde, j’ai la tete qui tourne ! Mais en fait non c’est la terre qui bougé sous mes pied !
Nous etions en train de ressentir un seisme dont l’epicentre se trouvais au Costa Rica, pays voisin.

Le Nicaragua, c’est un pays oú les gens sont gentils. Vraiment, je suis surpris. Meme les gens qui essaient sans arrets de vendre leurs differents produits au touristes (montres, tissus, hamacs, bracelet…). Ils viennent, ils proposent, je dit non merci, et ils s’en vont en souhaitant une bonne journée !!!
Ils n’insistent pas. Ils proposent une fois et si on refuse ils s’en vont. A mon avis ils n’ont pas encore beaucoup l’habitude des touristes.
C’est vrai que c’est le pays oú j’ai vu le moins de touristes depuis le debut de ce voyage.
Tan mieux pour moi.

Je suis bien tranquille ici, et je passe du bon temps, meme si je ne fait plus grand choses dans ce pays qui est le dernier que je visiterais vraiment, et l’avant dernier dans lequel je me rend.

En effet le prochain pays dans lequel je vais la semaine prochaines, est un pays que j’ai déja visité. Il s’agira d’une ultime étape de quelques jours avant mon retour en France !!! Snif snif !

A suivre…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *